Le process industriel: definition et quelques exemples a savoir

Dans un monde plein de produit, vous pouvez être pardonné de ne pas vraiment vous soucier d’où tout vient. Mais, en réalité, vous manquez peut-être une information cruciale. Les processus industriels derrière leur création peuvent être amusants et sont également fascinants. Une série systématique d’opérations mécaniques ou chimiques qui produisent ou fabriquent quelque chose est appelée processus industriel. Tout ce que vous devez savoir se trouve ici. Et, nous faisons références à quelques exemples de processus industriels intéressants derrière la fabrication des certaines choses. Nos exemples sont loin d’être exhaustive et ne respecte aucun ordre particulier.

Qu’entend-on par procédés industriels ?

Les processus industriels sont des procédures qui impliquent des étapes chimiques, physiques, électriques ou mécaniques pour aider à la fabrication d’un article ou d’articles à grande échelle. L’industrie lourde s’appuie fortement sur les procédés industriels.

 

Nous parlons de projets industriels intrinsèquement complexes et risqués, et ils sont réalisés en collaboration avec des clients du monde entier. N’importe quelle industrie semble toutes concernées. Quel que soit son lieu d’implantation dans le monde.

 

Il semble important de connaître avec précision certaines expériences et expertises dans les processus industriels dans un large éventail d’industries. Voici quelques exemples notamment dans la fabrication des gants de latex et des ketchups.

 

Processus industriels derrières les gants en latex

Omniprésents à travers le monde, les gants en latex sont un exemple intéressant de procédés industriels. Cela implique le processus très basique de l’agriculture et de la récolte, ainsi qu’une fabrication hautement technique. Une synergie parfaite de technologie ancienne et ultra-moderne.

 

Le latex naturel est récolté, techniquement appelé taraudage, à partir de l’arbre Hevea brasiliensis. Ceux-ci se trouvent principalement au Vietnam, en Thaïlande et en Indonésie.

 

Le latex laiteux est en fait la sève de l’arbre, et il semble incroyablement utile.

 

Tout d’abord, les moules ou formeurs sont nettoyés et préparés.

 

Les gants en latex ne sont en fait pas purs à 100 %. Des additifs sont ajoutés pour améliorer l’élasticité et la durée de conservation du latex.

 

Les formeurs ou moules nettoyés sont plongés dans la concoction de latex à un moment précis, en fonction de l’épaisseur de gant souhaitée. Une fois enduits, les gabarits, ainsi que le revêtement en latex, sont chauffés ou vulcanisés pour éviter les fissures pendant le séchage.

 

Les gants sont ensuite lessivés pour éliminer l’excès de latex afin de minimiser le risque que les utilisateurs aient une réaction allergique. Après ce processus, les gants sont perlés, pour faciliter l’enfilage. Les gants peuvent ensuite être poudrés, parfois en utilisant de la fécule de maïs ou chlorés, pour réduire leur adhérence.

 

Les travailleurs retirent ensuite les gants des formeurs à la main, prêts pour le contrôle de la qualité, l’emballage et l’expédition.

 

 

Processus industriels derrière les ketchups de tomates

Différentes recettes varient, mais les ingrédients de base ont tendance à inclure de la pâte/purée de tomate, du sucre ou un édulcorant naturel, des épices, du sel, du vinaigre et de la poudre d’oignon.

 

De toute évidence, la concentré de tomate est l’ingrédient principal. La pâte est pompée dans un réservoir de rétention prêt à l’emploi. En fonction de la taille du lot, des volumes mesurés de pâte sont passés dans une bouilloire de cuisson, où elle est chauffée et constamment agitée.

 

Les autres ingrédients sont ensuite ajoutés dans une proportion correcte à la taille du lot. Le mélange est constamment agité.

 

Avant la mise en bouteille, le ketchup doit passer par une série d’étapes de refroidissement progressives. En même temps, les bouteilles sont préparées et alignées prêtes à recevoir le ketchup.

Articles récents

Share

Facebook
Twitter
LinkedIn